lundi 21 février 2011

LA REACTION DE JEREMY PAR RAPPORT A CE QUI S'EST PASSE A BURLEIGH

Vous n'êtes pas passé à côté des terribles images présentant Sunny Garcia, Jérémy Flores et un local de Burleigh en train de régler un différent d'une manière peu conventionnelle ...

Jérémy insiste sur le fait que ce n'est pas du tout dans sa philosophie de se battre et que la violence chez les surfeurs est vraiment un fléau.

La suite, c'est une déclaration que Mimi a faite, en trois langues, sur son Blog.








"Pour l’instant, tout ce que je peux dire c’est que tout ce qui a été dit dans les journaux et télévisions sont des histoires complètement transformées. J’ai seulement protégé un jeune de 16 ans Stone Garcia pendant qu’il se faisait agresser par un local de Burleigh Head. Le reste tout le monde le sait, il a commencé à m’agresser et à m’insulter, je me suis défendu et on s'est battus face à face jusqu’à la plage. Quelqu’un est parti dire a Sunny Garcia, le père de Stone Garcia, que son fils s’était fait agresser donc il s’est mit à courir en notre direction. N’importe quel parent aurait fait la même chose si ils entendaient que leurs fils se faisait agresser. Bref, l’ASP a ensuite decidé de me retirer de la compétition parce qu’il existe une nouvelle loi qui dit que aucune violence ne sera tolerée pendant une épreuve professionnelle. Je suis 100% d’accord avec cette loi sauf ce n’était pas du tout mon cas. Je me suis fait agressé pendant une session d’entrainement sur le site de la compétition. Il faut savoir que ma famille et mes amis sont tout pour moi, jamais je laisserais personnes toucher à un proche ou a un jeune mineur. Je ne regrette rien de ce que j’ai fait et même avec cette nouvelle loi jamais je ne laisserais personne me frapper sans me défendre. Je suis trop triste que ce soit passer comme ca,je deteste la violence et j’adore l’Australie. Je vais reprendre l’entrainement et continuer a surfer autant ! "

 Pour vous remettre les images dans la tête, voici la video.

Aucun commentaire:

Articles au hasard: